News

El pie de atleta
19 Jan 2018
El pie de atleta

Qu’est-ce que le pied d’athlète ?

Le pied d’athlète (Tinea Pedis ou intertrigo inter-orteils) est une mycose contagieuse provoquée par un champignon dermatophyte : le Tinea Pedis.

Ce type de mycose du pied est très répandu parmi les athlètes et les sportifs qui fréquentent des lieux chauds, humides et publics.

La transmission du champignon en question a lieu :

  • Directement : à travers le contact de fragments cutanés qui se détachent par desquamation du sujet avec la mycose.
  • Indirectement : en cas de contact avec des douches, tremplins, sols ou autres objets utilisés par des personnes affectées par des mycoses.

Le pied d’athlète est une pathologie très courante et affecte surtout la population masculine adulte et âgée.

Quels sont les symptômes du pied d’athlète ?

La pathologie du pied d’athlète peut se manifester avec différents types de symptômes ; dans les stades initiaux d’habitude la mycose se trouve dans la région interdigitale (entre les orteils du pied) et, par conséquent, elle peut s’étendre à la plante, au dos et aux ongles avec le risque de devenir chronique.

La chaleur et l’humidité sont des facteurs favorisant la prolifération des microorganismes qui, lorsqu’ils pénètrent dans les couches les plus superficielles de la peau, donnent lieu à la mycose.

L’infection fongique a des signes distinctifs, parmi les plus communs :

  • Peau craquelée surtout entre les doigts et la plante du pied
  • Pieds malodorants
  • Érythème
  • Rougeur cutanée
  • Démangeaison
  • Amincissement et affaiblissement des ongles
  • Épaississement de la peau

Cette pathologie, si négligée, peut provoquer des lésions cutanées entraînant des infections bactériennes. Les microorganismes responsables de mycoses se nourrissent, en effet, de la substance qui recouvre et protège la peau, les ongles et les cheveux : la kératine, en ouvrant le chemin dans la couche épidermique à d’autres types de bactéries qui peuvent se déposer dans les régions plus profondes jusqu’à donner lieu à une infection.

Quels sont les causes du pied d’athlète ?

La mycose à laquelle se réfère le pied d’athlète peut être causée par des facteurs endogènes (internes à l’organisme) et exogènes (externes à l’organisme, liés à des conditions environnementales).

Les facteurs endogènes les plus communs sont :

  • Défenses immunitaires faibles ou débilitantes
  • Pathologies préexistantes telles que : SIDA, diabète, dysfonctions circulatoires et dermatites
  • Facteurs génétiques (il y a probablement une prédisposition génétique du sujet à l’infection)

Les facteurs exogènes les plus communs sont :

  • Accumulation d’humidité (bas ou chaussures humides)
  • Saison d’été et environnements chauds et humides
  • Chaussures et bas inadéquats (non transpirants ou trop serrés)
  • Marcher pieds nus dans les lieux publics
  • Hygiène

Traitement et Prévention du pied d’athlète

La Tinea pedis n’est pas une infection qui peut guérir seule, ainsi une thérapie est absolument nécessaire. Les soins possibles consistent en des traitements médicaux prévoyant l’utilisation de substances à action antimycosique, à usage topique et oral, ou en des traitements préventifs visant à éliminer les facteurs prédisposant à la contamination microbienne de la plante du pied : la macération de la peau des pieds fermés dans les chaussures.

Il existe plusieurs substances à action antimycosique :

  • Parmi les médicaments les plus courants, il y a le sulconazole ou le clotrimazole, dans les formulations de pommades, crèmes ou sprays à appliquer directement sur la région concernée par l’infection.
  • Il peut y avoir des cas où le seul traitement topique peut être inefficace. Dans ces cas, il est nécessaire de prendre des médicaments antimycosiques par voie orale qui, bien qu’ayant un temps d’action plus court, peuvent aussi avoir des effets secondaires importants (réactions allergiques, troubles gastro-intestinaux, migraines, etc.).
  • Il existe aussi plusieurs substances qui agissent comme antimycosique naturel ; très efficaces sont les préparations à base d’acide undécylénique, phytosphingosine, acide usnique et triclosan – bronopol qui agissent comme des bio-inhibiteurs de la croissance microbienne contribuant, ainsi, à limiter le risque d’onychomycose.

Pour éviter l’apparition de la Tinea Pedis, il est très utile d’observer quelques règles de comportement :

  • faire attention à ne pas marcher pieds nus dans des endroits très fréquentés ;
  • garder les pieds propres et secs ;
  • utiliser des serviettes propres et personnelles ;
  • porter des chaussures bien aérées ;
  • changer souvent les chaussettes.
Copyright ©2018: Podolife