News

Les Mycoses
05 Jan 2019
Les Mycoses

Les MYCOSES sont des infections causées par des mycètes ou plus communément dits des champignons qui peuvent coloniser la peau, les cheveux, les ongles (onychomycose) et les parties génitales, par ex. les infections de candida albicans. Il est important de noter que l’on peut détecter la présence de certains mycètes dans la flore microbienne normale connue comme microbiome cutané.

La flore cutanée comprend l’ensemble des microorganismes qui peuplent notre peau. À cet égard, on distingue une flore résidente, qui représente un invité habituel de la peau de nombreuses personnes, et une flore temporaire, composée de microorganismes qui peuvent s’implanter, mais seulement de manière transitoire.
Dans des conditions normales, la flore microbienne résidente n’est pas pathogène, alors que, compte tenu de l’énorme quantité de microorganismes avec lesquels elle entre en contact, la peau peut également accueillir temporairement aussi des espèces pathogènes ou susceptibles de l’être.

Les infections fongiques ont un aspect typique et donc facilement diagnosticable par le Spécialiste lors de l’examen dermatologique. Cependant, il peut être difficile, dans certains cas, de diagnostiquer l’infection à l’œil nu et le Spécialiste Dermatologue peut décider de prélever du matériel biologique des zones concernées pour effectuer l’examen microscopique des mycètes ou pour l’ensemencement sur la gélose Sabouraud dans le cas de l’examen cultural du candida.

Quand les mycètes affectent l’appareil unguéal, ils prennent le nom d’Onychomycoses.

Types d’agents pathogènes

LES DERMATOPHYTES

Les dermatophytes (par ex. trichophyton rubrum, epidermophyton floccosum, microsporum canis, etc.) se nourrissent de la kératine et provoquent sur la peau des macules typiques en rosette à bords nets et à évolution centrifuge (teigne).

Certains de ces agents pathogènes peuvent être une cause d’infection pour :

  • Visage (tinea faciei)
  • Plis inguinaux (tinea cruris)
  • Cuir chevelu (tinea capitis)
  • Mains (tinea manum)
  • Tronc (tinea corporis)
  • Ongles (tinea unguium)
  • Pieds (tinea pedis ou pied d’athlète)

LES LEVURES

Les levures (par ex. candida albicans) se positionnent dans les zones chaudes et humides du corps (district ano-génital, cavité orale, plis sous-mammaires, aisselles, espaces entre les doigts).

Malassetia furfur est une levure qui préfère les régions séborrhéiques et chez les sujets prédisposés, elle provoque des dermatoses, telles que :

  • le pityriasis versicolor (le champignon de mer commun)
  • la folliculite pitirosporique
  • la dermatite séborrhéique

De nombreuses levures sont normalement déjà présentes sur la peau et coexistent pacifiquement pendant des années, sans provoquer de dommages, cependant, dans certains cas, un déficit immunitaire et/ou des traitements médicamenteux prolongés, peuvent déclencher une maladie.

Le candida albicans, par exemple, peut causer des problèmes aux :

  • Organes génitaux féminins (candida vulvovaginitis)
  • Organes génitaux masculins (candida balanopostite)
  • Cavité buccale (muguet)
  • Coins de la bouche (perlèche)
  • Lèvres (candida chelite)
  • Ongles (onyse et perionis de candida).

Dans de tels cas, la culture tampon peut identifier le microorganisme responsable.

LES MOISISSURES

Certaines moisissures (par ex. scopulariopsis brevicaulis) sont des causes potentielles d’infections fongiques (mycoses). Après l’identification de la souche à travers le diagnostic clinique et de laboratoire, il est possible de traiter l’infection de manière adéquate.

Au niveau des plis cutanés, certains des agents pathogènes mentionnés ci-dessus peuvent créer une mycose à partir d’un simple intertrigo.

 

Ultimi articoli
Contactez-nous


J'accepte la politique de confidentialité




Copyright ©2018: Podolife