News

Pied neuropathique et ischémique
11 Apr 2019
Pied neuropathique et ischémique

Neuropathie et pied diabétique – Pied neuropathique

La neuropathie diabétique implique la souffrance des nerfs périphériques (neuroinflammation), suivie d’une réduction de la sensibilité à une éventuelle coupure, callosité ou lésion aux membres inférieurs ; cela conduit le patient à se comporter, à se déplacer et à marcher comme si le dommage n’était pas là.
Ce faisant, la bonne guérison des tissus blessés est entravée, ce qui entraîne une blessure majeure qui peut dégénérer en ulcères hémorragiques, infections ou gangrène. Un autre facteur qui pourrait être le précurseur du pied neuropathique est la déformation des pieds et des orteils, qui est la conséquence de la réduction de la force dans certains groupes musculaires.

Ce processus mène à un déséquilibre des forces musculaires qui détermine en succession :

  1. Une rétraction du pied
  2. L’appui du pied et des orteils est modifié
  3. Les orteils ont tendance à se plier
  4. Le pied est sollicité avec des charges anormales
  5. La peau non habituée à ces sollicitations est déchirée, en facilitant la formation de cloques et de callosités.
  6. La dégénérescence du point 5 entraîne des ulcères hémorragiques et des infections.

Ischémie et pied diabétique – Pied ischémique

L’ischémie du pied (chez les patients atteints de diabète) est une conséquence de la difficulté du sang artériel, riche en éléments nutritifs, à irriguer les membres inférieurs, ce qui empêche la bonne et facile guérison des plaies et des lésions liées à un état diabétique.
Une autre complication est donnée par l’épaisseur de la peau qui, dans un pied diabétique, s’amincit, devient délicate et fragile et, par conséquent, est fréquemment sujette à des lésions et à des traumatismes.

Un mauvais apport en sang, aussi bien artériel que veineux, très utile dans la phase de drainage hématique et lymphatique, est la conséquence du rétrécissement des vaisseaux sanguins causés par des plaques lipidiques qui s’accumulent en limitant le flux sanguin.
Cette dégénérescence rapide des lésions aux pieds ne se produit pas si fréquemment chez les sujets en bonne santé, car le sang est capable de fournir des nutriments essentiels pour la guérison des tissus cutanés.

Quels sont les symptômes du pied diabétique ?

Comme déjà dit, le pied diabétique est une complication à long terme du diabète, qui se manifeste avec des blessures cutanées au niveau des membres inférieurs qui peuvent dégénérer en ulcères, infections et gangrène.
Ce trouble particulier, mais répandu, peut être associé en même temps à des problèmes neuropathiques et ischémiques. Dans de nombreux cas, le patient diabétique non gardé sous surveillance médicale a besoin de l’hospitalisation et de l’amputation partielle du membre inférieur.

Les symptômes les plus courants de ce trouble sont :

  • Réduction de la masse musculaire (atrophie)
  • Paralysie musculaire
  • Callosités
  • Altération de la sensibilité
  • Claudication intermittente
  • Douleur au pied
  • Phlegmon
  • Jambes douloureuses
  • Jambes fatiguées et lourdes
  • Crampes et picotements
  • Peau sèche
  • Ulcères cutanés

Plus de détails :
Traitement et prévention du pied diabétique
Prévention du pied diabétique – Conseils utiles
Le pied du patient diabétique

Ultimi articoli
Contactez-nous


J'accepte la politique de confidentialité




Copyright ©2018: Podolife