News

Prévention du pied diabétique – Conseils utiles
02 Apr 2019
Prévention du pied diabétique – Conseils utiles

Comme pour la plupart des pathologies, aussi pour le pied diabétique, le meilleur « soin » est la prévention. Un parcours de prévention limite les phénomènes responsables des ulcérations cutanées en diminuant les amputations.

En présence de neuropathie sensitive, un contrôle fréquent des pieds est recommandé pour surveiller les symptômes éventuels de cette pathologie et pouvoir intervenir en cas d’ulcères ou d’autres complications.

D’une manière générale, il est nécessaire de suivre les principes fondamentaux pour prévenir l’apparition de toutes les pathologies liées au phénomène du pied diabétique.

1- Inspecter et laver les pieds tous les jours ;

2- Vérifier la température de l’eau avec le coude ou le thermomètre ;

3- Bien sécher et délicatement, si nécessaire, avec le sèche-cheveux ;

4- Utiliser des bas qui ne serrent pas et les changer tous les jours ;

5- Hydrater le pied avec des crèmes spécifiques ;

6- Ne pas utiliser des coricides ou des outils tranchants pour les callosités ;

7- Couper les ongles avec des ciseaux à bout rond, arrondir avec une lime en carton ;

8- Ne pas marcher pieds nus ;

9- Ne pas utiliser de sources de chaleur directes (sacs d’eau chaude, appareils de chauffage, cheminée, etc.) ;

10- Utiliser des chaussures confortables avec la pointe ronde et le talon ne dépassant pas 4 cm ;

11- Pour les nouvelles chaussures, vérifier le pied après quelques minutes de marche.

Que faire si…

… le patient diabétique présente des infections fongiques apparemment inoffensives, comme la mycose unguéale ou le pied de l’athlète ?

Dans ces circonstances, le pied diabétique doit être immédiatement soumis à des traitements spécifiques pour éliminer de suite l’infection et empêcher la prolifération indiscriminée des mycètes. Les préparations en crèmes ou en gouttes à appliquer sur l’ongle, à base d’Adelmidrol et de complexes naturels à action bactériostatique, se sont avérées efficaces pour protéger l’épiderme et les structures des ongles du pied, contre les phénomènes de macération prédisposant au développement des mycoses. De plus, ces préparations sont en mesure de renforcer les défenses naturelles contre la pénétration et la prolifération mycosique, en limitant ainsi les infections fongiques (facteurs de risque pour l’ulcération cutanée).

Plus de détails :
Traitement et prévention du pied diabétique
Le pied du patient diabétique
Pied neuropathique et ischémique

 

Ultimi articoli
Contactez-nous


J'accepte la politique de confidentialité




Copyright ©2018: Podolife