News

Traitement et prévention du pied diabétique
19 Jan 2018
Traitement et prévention du pied diabétique

L’approche thérapeutique spécifique au traitement de la maladie diabétique et des comorbidités associées (par ex. altérations des tissus du pied), est pluridisciplinaire, car le diagnostic nécessite une évaluation de plusieurs Spécialistes médico-sanitaires (diabétologue, podologue, chirurgien).

Les patients atteints de diabète doivent suivre toutes les indications fournies par le Spécialiste pour mettre en œuvre un programme de prévention efficace qui minimise avant tout le risque d’ulcères (souvent nécrosants) sur les pieds.
L’un des problèmes majeurs du patient diabétique, quand on se réfère aux problèmes des pieds, concerne l’altération de la sensibilité à la douleur et aux stimuli thermiques qui ne sont plus régulièrement ressentis ; par conséquent, la personne malade tend à ne pas remarquer la présence de toute douleur cutanée qui, si elle est sous-estimée, prédispose le tissu épidermique à l’ulcération.

La stratégie thérapeutique de première ligne est certainement conservatrice/préventive pour les ulcérations cutanées du pied.

L’emploi de préparations topiques en émulsionà appliquer sur la peau mais pas encore ulcéréeà base d’ALIAmides (Adelmidrol) garantissent:

  • l’amélioration métabolique naturelle du processus de kératisation (renforcement des couches de la peau) ;
  • le maintien et la reconstruction de la barrière fonctionnelle hydro-lipidique naturelle (effet protecteur contre la contamination des microorganismes pathogènes provoquant des infections);
  • le contrôle du composant neuroinflammatoire cutané (typique dans la neuropathie diabétique) ayant pour résultat une perception sensorielle améliorée des stimuli douloureux et thermiques.

L’absence de contrôle ou le contrôle inadéquat des souffrances cutanées prédisposent le tissu à l’ulcération, notamment dans la région plantaire du pied. Le traitement des ulcérations actives difficilement cicatrisantes repose sur 3 points fondamentaux:

  1. le soin local de la lésion;
  2. le traitement de toute infection;
  3. la décharge de la lésion ulcéreuse;

La non-médication de la lésion ulcéreuse dans le pied diabétique réduit considérablement les chances de guérison, ce qui expose le malade au risque de gangrène et d’amputation d’une partie du pied.

Le soin local de la lésion

La gestion de l’ulcère/lésion chez le patient diabétique est une pratique fondamentale à mettre en œuvre correctement. Le traitement doit viser à:

  1. Nettoyer/désinfecter la lésion en la lavant avec une solution physiologique;
  2. Appliquer un gel hydroglycérique à base d’ALIAmides, afin de maintenir les caractéristiques d’hydratation adéquates, tout en favorisant les processus physiologiques de réépithélification; la formulation de gel à appliquer sur la peau affectée doit être:
    • stérile;
    • isotonique, et ne peut donc pas endommager les cellules nerveuses, endothéliales et tissulaires.
  3. Appliquer un pansement non adhérent et absorbant en cas d’exsudat important. Il existe des Pansements à base de gel hydroglycérique sous forme solide disponibles dans le commerce, en mesure de garantir:
    • l’absorption optimale des exsudats inflammatoires ;
    • la transpiration naturelle de la partie où il est appliqué ;
    • la création d’un environnement défavorable à la croissance bactérienne ;
    • protection non traumatique de la partie lésée, sans endommager les tissus en réparation.
  4. Au-dessus du pansement, il faut nécessairement appliquer un bandage mi-bas de compression en élastomère.

 Le traitement d’infections éventuelles

L’apparition de problèmes infectieux, à proximité des ulcères, nécessite un traitement antibiotique d’urgence dans le but de réduire le risque de gangrène et d’amputation du membre. En général, les patients à pied diabétique avec une infection en cours sont traités avec des injections intraveineuses d’antibiotiques à large spectre d’action (par ex. pénicilline, métronidazole, aminoglycosides).
Les infections de sévérité modérée ou légère peuvent être guéries, en revanche, avec une thérapie pour les os, à savoir par voie orale (le patient devra être hospitalisé pendant quelques jours). Des gazes stériles et/ou des pansements de gel hydroglycérique sont utiles pour stopper tout saignement mineur provenant des lésions, des plaies ou des ulcères, et limiter ainsi l’entrée de bactéries dans la lésion.

Le traitement invasif qui implique l’ablation chirurgicale du tissu infecté devient obligatoire pendant la gangrène.

La décharge de la lésion ulcéreuse

Les orthèses plantaires et digitales chez le patient diabétique jouent un rôle très important et sont utilisées à la fois pour la prévention (primaire et secondaire) et pour le traitement des lésions ulcéreuses. Les orthèses digitales/plantaires en silicone (de polyaddition) jouent un rôle crucial dans la décharge, la compensation, le rééquilibrage et éventuellement la correction des altérations structurelles des orteils et de la plante du pied.

Plus de détails :
Le pied du patient diabétique

Ultimi articoli
Contactez-nous


J'accepte la politique de confidentialité




Copyright ©2018: Podolife