News

L’hyperkératose
19 Jan 2018
L’hyperkératose

Qu’est-ce que l’hyperkératose ?

L’hyperkératose est une altération de la peau et consiste en un épaississement de la couche la plus externe de l’épiderme qui est soumise à une accumulation de cellules épithéliales ou kératinocytes. Les kératinocytes se forment sur la couche basale de l’épiderme et sont expulsés en terminant leur cycle (40 jours) à partir de la surface cutanée à travers le processus de desquamation, désormais dépourvus de noyau et saturés de kératine.

Dans les cas d’inflammation cutanée, l’équilibre de création et d’expulsion des cellules épithéliales est altéré, un nombre majeur de kératinocytes est généré par rapport à ceux éliminés, jusqu’à former l’accumulation ou l’épaississement de la peau, qui prend le nom d’hyperkératose.

Quelles sont les formes et les symptômes de l’hyperkératose ?

  • Callosités et Durillons
    Les deux se manifestent avec un épaississement de la peau causé par une friction constante ou une augmentation de la pression sur une partie du corps.  Ils se forment généralement au niveau de la paume des mains et de la plante des pieds.
    N’étant pas de nature pathologique, cette forme d’hyperkératose est appelée biomécanique.
  • Verrues
    Augmentation de la matière kératinique à la suite d’une infection virale, le cas le plus commun est le virus du papillome (HPV).
  • Eczéma
    Il s’agit d’une inflammation cutanée non contagieuse qui provoque des démangeaisons. Il se manifeste par l’apparition de petites taches rouges, de plaques humides ou de furoncles enflammés. Bien qu’il soit prurigineux, il est important de rappeler que le fait de se gratter empire les choses. L’eczéma peut être reconductible à :
    – un contact avec des irritants
    – une allergie alimentaire.
    Il est difficile à soigner et pour le combattre, il est essentiel d’éviter la substance qui le provoque.
  • Lichen plan
    Maladie cutanée rare du mucus (1 % de la population) provoquée par une altération immunitaire qui endommage les kératinocytes.
  • Ichtyose
    Dysfonction cutanée résultant de causes génétiques.

Quelles sont les causes de l’hyperkératose ?

Les causes les plus fréquentes de l’hyperkératose sont :

  • Sénescence (vieillissement) : en vieillissant, le fonctionnement normal des cellules cutanées est altéré, en entraînant ainsi un épaississement ou un amincissement de la peau.
  • Défauts posturaux
  • Chaussures inappropriées
  • Autres pathologies (HPV, eczéma, psoriasis, etc.)

Traitement de l’hyperkératose

L’hyperkératose et la sécheresse de la peau du pied sont habituellement secondaires à de multiples contraintes endogènes (vieillissement, maladies dismétaboliques) et/ou exogènes (mécaniques, chimiques, physiques) auxquelles un organe aussi complexe que le pied doit constamment s’adapter.

De telles contraintes, lorsqu’elles persistent, deviennent des facteurs négatifs responsables de l’hyperactivation pathologique du mastocyte (cellule immune localisée dans le tissu cutané).

La réponse immunologique mise en œuvre par le mastocyte donne lieu à un processus d’inflammation, caractérisé par une douleur et une brûlure locale, où sont libérés de manière excessive les facteurs biologiques de croissance (EGF, FGF) responsables de l’accroissement anormal des cellules de structure de la peau : les kératinocytes ; cela prédispose le tissu aux hyperkératoses (callosités, durillons, verrues), en particulier chez les sujets considérés vulnérables comme les personnes âgées.

Le traitement de première ligne, des hyperkératoses, prévoit :

  1. le contrôle primaire du composant immunitaire hyperactif et donc la modulation du mastocyte ;
  2. l’amélioration du renouvellement des kératinocytes et leur dépôt régulier sur la couche cutanée ;
  3. l’assouplissement adéquat de la peau hyperkératosique.

La présence d’Adelmidrol (ALIAmide) dans des préparations spécifiques en gel, permet de contrôler l’hyperactivité du mastocyte épidermique en surveillant de manière efficace l’inflammation et le désordre de prolifération des kératinocytes.
Il serait également important d’apporter sur le tissu hyperkératosique l’Urée (en des concentrations adéquates de 20/40 %), une substance capable d’inhiber l’accumulation des cellules kératinocytes à  faible vitalité, et donc le durcissement de la peau (action kératolytique).

Ultimi articoli
Contactez-nous


J'accepte la politique de confidentialité




Copyright ©2018: Podolife